0

Hessische Skandale

Medien, Gesellschaften und Normkonflikte

24,00 €
(inkl. MwSt.)
Noch nicht lieferbar
In den Warenkorb
Bibliografische Daten
ISBN/EAN: 9783737404938
Sprache: Deutsch
Umfang: 224 S., 40 Farbfotos, 40 farbige Zeichng.
Auflage: 1. Auflage 2021
Lesealter: 15-99 J.
Einband: gebundenes Buch

Beschreibung

Deux chemins qui n'étaient pas forcément destinés à se croiser : Marie-Jeanne Lemal, personne handicapée I.M.C. (infirme moteur cérébral) et Christophe Schaeffer, philosophe.Dans une société qui valorise démesurément la volonté, l'hyperactivité et l'idée de choix, n'y aurait-il pas une passivité positive, un art de subir pour réaliser tous les possibles et les potentiels de l'existence ? Mais tout le témoignage de vie de Marie-Jeanne Lemal s'illustre par une formidable résistance à l'encontre de cette passivité, elle qui, par dessus tout, tient à son autonomie chèrement acquise au fil du temps.Grâce au dialogue, les protagonistes chemineront ensemble, dans leurs différences, vers ce qu'ils n'auraient sans doute pas pu entrevoir séparément sur le sujet. Cette discussion ouverte et complice débouche alors sur une nouvelle approche de la passivité pour l'un et l'autre. La vague et la falaise dévoilent métaphoriquement le paysage de cette étonnante rencontre où le va-et-vient continu de la volonté sur la passivité se manifeste au plus fort de la relation et donc de la vie.Un dialogue philosophique autour de la passivité positive, qui invite à la réflexion.EXTRAITJ'avais dix ans quand j'ai entendu, pour la première fois, ma voix dans un appareil enregistreur. Jusque-là, je n'avais jamais réalisé que je parlais mal. Ce fut un véritable choc ! À l'adolescence, ce sont dans les miroirs, les vitres des magasins que j'ai fait le constat de ma démarche malhabile ou titubante, et surtout bien moche. De là est née la révolte, le « pourquoi moi ? » qui est resté longtemps sans réponse. Mais y en a-t-il une ? Tout au long de ma vie, j'ai fait le constat que l'existence procède de la lutte, elle est pour moi un combat quotidien Mais c'est aux victoires, et uniquement à celles-ci, que je m'arrête maintenant !La semaine dernière vient à moi une dame « valide » qui a, momentanément, un grand plâtre et se traîne sur deux cannes. Je lui souligne sa vaillance et son courage.